Italie: la banque Unicredit absorbe sa concurrente Capitalia

ROME - La première banque italienne Unicredit et son homologue Capitalia ont annoncé leur rapprochement. Elles formeront un nouveau géant bancaire italien qui se placera au premier rang de la zone euro dans un paysage bancaire européen en pleine recomposition.Les conseils d'administration des deux groupes ont donné leur feu vert à une opération qui devrait être approuvée par les actionnaires d'ici fin juillet/début août et être effective au début du quatrième trimestre 2007. Unicredit va absorber son concurrent Capitalia par échange de titres.Le groupe se classe au deuxième rang européen et au sixième mondial avec près de 100 milliards d'euros de capitalisation boursière. Il réalisera plus de 50% de ses recettes hors de l'Italie grâce à Unicredit, déjà solidement implanté en Europe de l'est.Le nouvel ensemble Unicredit-Capitalia, qui gardera le nom d'Unicredit, sera contrôlé par les dirigeants de cette dernière, à savoir Alessandro Profumo comme patron exécutif et Dieter Rampl comme président.Le nouveau géant bancaire entend dégager 1,2 milliards d'euros de synergies d'ici 2010, essentiellement grâce à des économies de coûts. A l'opposé, les coûts de restructuration sont estimés à 1,1 milliard d'euros.Cette opération marque pratiquement la fin de la consolidation du secteur bancaire en Italie. La concentration du secteur bancaire italien s'est accélérée fin 2005 avec l'arrivée d'un nouveau gouverneur de la Banque d'Italie, Mario Draghi, favorable au processus et ouvert à la percée d'établissements étrangers, inaugurée par le rachat de la banque régionale Banca Antonveneta par le néerlandais ABN Amro. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.