Italie: les banques Intesa et San Paolo acceptent de fusionner

MILAN - Les banques italiennes Intesa et San Paolo IMI ont accepté de fusionner. Ce mariage donnera naissance au premier groupe bancaire italien, avec une capitalisation boursière de 65,2 milliards d'euros.Les conseils d'administration de la banque milanaise Banca Intesa et de la turinoise San Paolo Imi ont approuvé un accord de fusion entre les deux entités, selon un communiqué conjoint. L'opération créera une "superbanque" se situant au sixième rang européen.L'accord de fusion prévoit un échange d'actions sur la base de 3,115 actions d'Intesa pour une action San Paolo, et table sur des synergies avant impôt estimées à 1,3 milliards d'euros à l'horizon 2009.Une assemblée des actionnaires est programmée en décembre pour l'approbation définitie de l'opération, ont indiqué les dirigeants des deux banques dans une brève intervention devant la presse.La nouvelle entité serait la première banque italienne, juste devant UniCredit (63,5 milliards d'euros de capitalisation). Le président d'Intesa, Giovanni Bazoli, a déclaré que cette fusion "accueillie favorablement par tous les commentateurs nationaux et internationaux offre un signal important de vitalité" italienne.La banque française Crédit Agricole, principal actionnaire d'Intesa avec 17,8% du capital, avait annoncé auparavant avoir "approuvé les grandes lignes du projet de fusion".Toutefois, l'"approbation par le Crédit Agricole du projet définitif sera subordonnée à la conclusion d'un accord qui sauvegarde et valorise les intérêts stratégiques du Crédit Agricole en Italie, dans le cadre de la création de la nouvelle entité", a souligné la banque.La banque milanaise Intesa et la turinoise San Paolo Imi, numéros deux et trois dans la péninsule, avaient annoncé jeudi la convocation de leurs conseils d'administration pour samedi. Mais la presse italienne saluait dès vendredi la naissance d'une "superbanque" aux dimensions d'un "colosse européen".Elle y voyait le coup d'envoi d'un mouvement de concentration du secteur bancaire italien encore très morcelé. L'opération a d'ores et déjà reçu la bénédiction du président du conseil, Romano Prodi. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.