La direction de Swissmetal refuse les propositions du médiateur

RECONVILIER BE - La direction du groupe Swissmetal refuse les propositions du médiateur Rolf Bloch visant à mettre fin à la grève de l'usine "Boillat" de Reconvilier (BE). Elle les juge inacceptables en l'état, une décision qui ne surprend pas le syndicat Unia.Selon Rolf Bloch, la direction du groupe lui a demandé de "revoir ses propositions", qu'elle ne considère "pas acceptables telles quelles". Sans les admettre, elle ne les a "pas tout-à-fait refusées", a précisé à la Radio Suisse Romande le médiateur qui doit à nouveau rencontrer la direction du groupe.Les employés de Swissmetal Boillat n'ont pour leur part pas repris le travail ce matin, au 22e jour de grève. "Les ouvriers ne retravailleront pas tant que Swissmetal n'aura pas accepté d'entrer en négociation", a dit à l'ATS Fabienne Blanc-Kühn, membre du comité directeur du syndicat Unia.Mardi soir, le personnel avait accepté la proposition de Rolf Bloch. Celle-ci implique le réengagement de tout le personnel - notamment les 21 cadres - licencié depuis le début de la grève, le respect de l'accord conclu lors du premier mouvement en novembre 2004, le maintien d'une structure de direction à Reconvilier et la fin du lock-out sur l'informatique et les machines."La suspension de la grève ne commencera pas avant que les deux parties se retrouvent autour d'une table pour poursuivre la médiation", a ajouté Fabienne Blanc-Kühn. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.