La tasse de café plus chère d'année en année dans les bistrots

ZURICH - Le message revient chaque année peu avant Noël: le "petit noir" coûtera encore plus cher l'année prochaine. Les cafetiers alémaniques craignent de se retrouver dans les chiffres rouges s'ils n'augmentent pas le prix de la tasse de café. La hausse en 2006 correspondra à celle de 2005, a indiqué Georg Gnädinger, président de la Fédération suisse des cafetiers (SCV), l'association faîtière alémanique. Chaque établissement fixe son propre prix. La SCV ne fixe aucune recommandation, a-t-il précisé. En moyenne, le café crème a coûté 3,57 francs cette année en Suisse alémanique, soit 3 centimes ou 0,9 % de plus que l'année passée. Ce résultat ressort du sondage annuel effectué auprès des 650 membres de l'association. Il ne concerne pas les bistrots de Suisse romande qui en général sont meilleur marché. Une fois de plus, Zurich affiche les prix les plus élevés, avec une moyenne de 3,79 francs cette année. Suivent Bâle, avec un café à 3,71 francs, et Winterthour avec 3,63 francs. Le breuvage le moins onéreux se boit dans le canton de Berne pour 3,30 francs. Les cafetiers alémaniques se trouvent le couteau sous la gorge, selon M. Gnädinger. Un établissement doit compter 60 à 70 places pour être rentable. Actuellement, 62 % d'entre eux sont dans les chiffres rouges. S'ajoute le fait qu'il y a toujours plus de nouveaux établissements. Au moins 10 000 cafés sont de trop. Aucune limite pour l'ouverture de nouveaux bistrots n'existe, déplore l'organisation faîtière. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.