Le Conseil communal a pris acte du rapport d'enquête sur les Docks

Le Conseil communal de Lausanne a pris acte du rapport d'enquête sur les Docks. La droite a profité de l'occasion pour réitérer ses critiques contre la Municipalité de gauche et ses erreurs dans la débâcle.Irresponsabilité, incompétences, copinage, inhumain: LausannEnsemble et l'UDC ont dénoncé la déconfiture des Docks, en insistant en particulier sur les fautes des élus de gauche au sein de l'exécutif actuel et précédent. A gauche, le ton a été plus mesuré mais les reproches n'ont pas manqué non plus. Pour conclure la première partie du débat consacré à la salle des musiques actuelles, le syndic de la ville Daniel Brélaz a fait part du "mea culpa" de l'exécutif. "On ne s'est pas méfié", a reconnu l'écologiste Daniel Brélaz.Il a dit n'avoir jamais vu de dérapage de cette nature, en allusion à l'attitude de Jean-Jacques Schilt. Le municipal socialiste a minimisé le coût des Docks et en a fait "un prix politique". Cet artifice n'avait pourtant aucune pertinence pour faire passer le projet devant le Conseil communal. Quelques centaines de milliers de francs en plus n'auraient pas entraîné "une voix de différence" au moment du vote. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.