Le coût de la vie continue à augmenter en Suisse

ZURICH - La vie sera plus plus chère en Suisse en 2006. Les primes des caisses-maladie vont une nouvelle fois grever le budget des ménages. Quelques baisses de prix sont toutefois attendues dans le commerce de détail et les assurances. Bien que le renchérissement soit moins élevé que cette année, les consommateurs devront plonger plus profondément la main dans leur porte-monnaie. La Banque nationale suisse (BNS) s'attend à un taux d'inflation de 0,8 % en 2006 contre 1,2 % en 2005. La plus grande hausse de prix vient comme toujours des caisses-maladie, a expliqué à l'ats Matthias Nast, chef de projet auprès de la Fondation de protection des consommateurs. Les primes de l'assurance de base vont augmenter en moyenne de 5,6 %, selon les calculs de l'Office fédéral de la santé (OFSP). Cette charge va peser sur de nombreux ménages. Un tiers de la population a de la peine ou ne peut pas payer ses primes, selon une étude de Comparis. Les loyers vont également renchérir en 2006. Les taux hypothécaires devraient monter, provoquant une hausse des loyers, prédit M. Nast. L'époque des taux historiquement très bas est révolue. Les prix de l'électricité sont aussi appelés à augmenter, vu la pénurie d'énergie. Sur le marché de l'essence, où les prix se sont envolés en 2005, une détente est attendue. Le café coûtera plus cher, à l'instar de certains envois postaux. A l'inverse, l'arrivée de nouveaux distributeurs allemands (Aldi et Lidl) en Suisse va continuer à mettre les prix sous pression dans le commerce de détail, selon M. Nast. Mais les effets sont encore difficiles à estimer. La lutte des prix bat aussi son plein dans la téléphonie, ce qui favorise le consommateur. Les tarifs de téléphone par Internet pourraient baisser, selon le spécialiste. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.