Libération du dirigeant du Credit Suisse détenu au Brésil

SAO PAULO - La police fédérale brésilienne a libéré samedi matin le cadre du Credit Suisse détenu depuis dix jours à Sao Paulo. Responsable des opérations de "private banking", il était soupçonné d'évasion de devises et de blanchiment d'argent.Monika Dunant, porte-parole du Credit Suisse Group (CSG), a confirmé l'information dévoilée durant la nuit par l'agence brésilienne Estado. Elle s'est dite "soulagée" de la libération du responsable âgé de 50 ans et figurant parmi les directeurs des opérations de gestion de fortune à Zurich.Evoquant les allégations de la justice brésilienne, Mme Dunant a précisé que les autorités donneront accès aux document prochainement. Pour mémoire, le banquier avait été arrêté le 22 mars à l'aéroport international de Sao Paulo alors qu'il s'apprêtait à embarquer pour la Suisse.La détention temporaire de cinq jours du cadre, qui avait tenté d'avancer son départ au lendemain d'une perquisition dans les locaux de l'agence bancaire, avait été prolongée pour cinq jours supplémentaires. Outre ce directeur, la police fédérale brésilienne avait saisi les passeports de six autres dirigeants du Credit Suisse à Sao Paulo afin de les empêcher de quitter le territoire.Pour l'heure le CSG ne dispose d'aucune information sur la situation de ces responsables, dont quatre sont Suisses, les deux autres étant des ressortissants brésiliens. La police a lancé "l'Opération Suisse" en décembre dernier.Elle soupçonne les banques opérant dans le "private banking", secteur administrant les grosses fortunes, de gérer des transferts de fonds illégaux d'hommes politiques, d'industriels et de cambistes. Les trafiquants de drogue utiliseraient également ce circuit pour placer de l'argent dans des paradis fiscaux. L'enquête basée sur des écoutes téléphoniques a commencé fin 2005. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.