L'indice des prix à la consommation change de peau

BERNE - Pour la huitième fois depuis sa création en 1922, l'indice suisse des prix à la consommation (IPC) a été révisé. Choux de Bruxelles et magnétoscopes ont disparu du panier de la ménagère, où apparaissent désormais les articles pour bébés.Cette révision doit permettre à l'IPC de s'adapter aux besoins des utilisateurs, toujours plus exigeants en matière de quantité et de qualité, a indiqué devant la presse Felix Herzig, directeur suppléant de l'Office fédéral de la statistique (OFS).Le nombre de régions prises en compte dans le relevé des prix est ainsi passé de seize à onze, a précisé Corinne Becker Vermeulen, cheffe du domaine des prix à la consommation à l'OFS. La suppression de Fribourg, Bellinzone, Zoug, Winterthour et Aarau s'est fait dans un souci d'économies, tout en préservant la qualité des résultats, a-t-elle noté.Le panier-type a également été remis au goût du jour, grâce aux résultats de l'enquête sur les revenus et la consommation 2004. De manière générale, l'IPC version 2005 ne présente pas de différence fondamentale avec la mouture présentée en 2000, a souligné Mme Becker Vermeulen.Les catégories logement, santé et énergie représentent toujours près de 42 % des dépenses des ménages. Pour faire face à la volatilité du marché du carburant, l'OFS a décidé de présenter indépendamment l'évolution des prix de l'essence et du diesel. Téléphonie mobile, téléphonie fixe et internet font aussi des classements différenciés, grâce au nouvel indice.Signe de l'évolution des moeurs, certains articles ont disparu du caddie des ménages helvétiques. Les aubergines remplacent ainsi les choux de Bruxelles au rayon alimentation, tandis que le blanchissage, le papier peint, les friteuses et les magnétoscopes font les frais du désamour des Suisses.A leur place apparaissent les préservatifs, les boissons énergétiques, l'essence sans plomb 100, le téléchargement de musique ou de films et les frais liés à l'obtention de documents officiels (cartes d'identité, passeports, certificats de naissance par exemple). A noter que seules les denrées représentant 0,1 % du budget des ménages apparaissent dans ce classement. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.