Négociations à l'OMC : accord "encore possible" sur l'agriculture

GENÈVE - Un projet de document sur l'agriculture pour la conférence de l'OMC à Hong Kong (13 au 18 décembre) a été rendu public mardi à Genève. Le président des négociations a estimé qu'un accord est "encore possible" à Hong Kong. "Nous avons fait de réels progrès, en particulier depuis le mois d'août. Un accord concret et important est à notre portée et nous ne devons pas manquer cette occasion", a affirmé le président du groupe de travail sur l'agriculture, l'ambassadeur néo-zélandais Crawford Falconer. Le document a été présenté aux délégations des 148 pays membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Il fait la synthèse des positions sur les trois volets du dossier agricole, soutiens internes, subventions à l'exportation et accès au marché, sans proposer de solutions nouvelles. Il tient compte des dernières propositions chiffrées faites notamment par les Etats-Unis, l'Union européenne (UE) et le G20 (Brésil, Inde, Chine). Les divergences entre pays exportateurs de produits agricoles et l'UE et le G10 notamment (Suisse, Japon) ont amené l'OMC à réduire le niveau de ses ambitions pour la conférence de Hong Kong. Le commissaire européen au commerce Peter Mandelson a retrouvé mardi à Genève les ministres du Brésil Celso Amorim, des Etats-Unis Rob Portman, de l'Inde Kamal Nath et du Japon Shoichi Nakagawa pour préparer la conférence de Hong Kong, en présence du directeur général de l'OMC Pascal Lamy. "Nous devons nous assurer que Hong Kong débouche sur une feuille de route" indiquant la voie à suivre pour achever les négociations, a déclaré à l'issue de la réunion le ministre indien du Commerce, Kamal Nath. Le ministre a affirmé qu'il est toujours question de terminer le cycle lancé à Doha en novembre 2001 au plus tard le 31 décembre 2006. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.