Orange Suisse envisage de sous-traiter la gestion de son réseau

LAUSANNE - Désireux de réduire ses coûts, Orange Suisse envisage d'externaliser la gestion de son réseau technique. La mesure, prévue pour fin 2007, devrait être décidée sous peu. Elle concerne 400 des 1500 employés de la filiale de France Télécom.Le projet se situe au stade des évaluations mais les choses avancent rapidement, a révélé une source proche du dossier. Orange compte en fait appliquer à la Suisse la politique de sa filiale belge Mobistar, qui vient de décider d'externaliser son réseau technique.Le Syndicat de la communication indique avoir été informé de l'existence d'un projet, à l'instar du personnel, mais sans plus. "Nous exigeons pour la suite de pouvoir négocier avec la direction", explique son vice-président Alain Carrupt, qui relève l'émergence d'une inquiétude croissante parmi les employés.La mesure prévoit qu'Orange garde la propriété des équipements mais n'en assure plus la gestion. La société lausannoise appliquerait donc à la téléphonie mobile ce que Migros ou Coop font dans le commerce de détail avec la distribution dans leurs magasins des produits fabriqués ailleurs.Sont concernés les activités de "rollout" (déploiement du réseau d'antennes), l'ingénierie (architecture, planification et implémentation du réseau mobile) et le domaine opérationnel (opérations et maintenance). L'entreprise justifie leur externalisation par la baisse constante des coûts d'interconnexion imposée par le régulateur.La rationalisation devrait entraîner des suppressions d'emplois. Les employés concernés craignent en outre une dégradation des conditions de travail. Une partie des travaux pourra notamment être accomplie à distance à partir d'un autre pays.Le projet devrait déjà aboutir, avant fin 2006, sur le choix d'un prestataire, avant concrétisation entre mars et juin. On parle des équipementiers français Alcatel, suédois Ericsson et finlandais Nokia, qui se diversifient dans cette activité.Orange Suisse travaille à la réduction de ses coûts depuis plusieurs mois déjà. L'opérateur a annoncé en juin l'externalisation d'une partie de son call center pour clients privés de Zurich à Swiss Contact Management Group (SCMG). Les 64 employés concernés ont reçu une garantie d'emploi et de salaire de douze mois. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.