Prix du café: un renchérissement à prévoir l'année prochaine

BERN - L'idée de la Fédération suisse alémanique des cafetiers (SCV) d'imposer une taxe minimale à chaque client est écartée. Mais l'abandon de ce projet n'empêchera pas les hausses de prix, selon la SCV.En envisageant un forfait minimal de cinq francs pour toute consommation, la Fédération a provoqué une tempête et décidé de renoncer à son projet. Mais même sans lui, une augmentation du prix du café est inévitable l'année prochaine, indique Johanna Bartholdi, directrice de la SCV, dans une entrevue à la "SonntagsBlick".Les cafetiers ont besoin de nouvelles entrées et ne peuvent plus économiser sur les coûts, explique-t-elle. Ils font face à de nombreux défis: leurs marges ne sont pas très importantes, les distributeurs de bière ont aussi annoncé des augmentations de prix et les négociations salariales de la branche n'ont pas abouti.Selon Mme Bartholdi, deux tiers des cafés sont dans les chiffres rouges. Le renchérissement des consommations ne permettra pas de tout résoudre, c'est pourquoi il faudra de nouvelles idées et concepts, estime-t-elle. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.