Procès Swissair: Bénédict Hentsch et Vreni Spoerry sont satisfaits

Bénédict Hentsch et Vreni Spoerry sont satisfaits de leur acquittement dans le procès de Swissair. "J'ai toujours dit que l'accusation était infondée", a lancé le banquier genevois. "Cela devait se terminer ainsi", a abondé l'ex-conseillère nationale.L'UDC zurichoise demande pour sa part la tête du procureur Daniel Weber, qui était chargé du procès. Elle estime que le magistrat est responsable de la "débâcle exemplaire" de cette saga.Le monde politique n'est quant à lui pas surpris par le jugement. Il reporte ses attentes sur la procédure civile. Les spécialistes de l'affaire dans les partis restent toutefois convaincus de la responsabilité des dirigeants dans la débâcle de la compagnie aérienne.Cet acquittement général n'étonne pas non plus les syndicats. L'ampleur des dédommagements octroyés aux 19 responsables qui ont comparu devant le Tribunal de distric de Bülach (ZH) est en revanche qualifié de surprenant.Ce procès pénal était un préalable à une procédure civile. Il faut le voir comme "un échauffement" qui ne préjuge en rien de l'issue du procès civil, a dit, lui, le conseiller aux Etats Hansruedi Stadler (PDC/UR), président de la Commission de gestion qui a mené l'enquête sur la débâcle de Swissair.Le professeur de droit pénal Daniel Jositsch s'est pour sa part déclaré "peu surpris" par l'acquittement général prononcé par le tribunal. Il se refuse cependant à parler de "fiasco" pour l'accusation.Karl Wüthrich ne s'est pas non plus montré étonné après le verdict de Bülach. Selon le liquidateur de Swissair, le jugement n'aura pas d'effet direct sur la procédure civile. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.