Procès Swissair: Mario Corti critique Eric Honegger et Moritz Suter

BÜLACH - Le procès des ex-responsables de Swissair se poursuit à Bülach (ZH) devant de nombreux spectateurs. Le dernier patron du groupe, Mario Corti, a critiqué Eric Honegger et Moritz Suter.Avec le licenciement de Philipp Bruggisser, alors CEO de SairGroup, "nous avons été mis devant le fait accompli", a dit Mario Corti au Tribunal de district de Bülach. Le président du conseil d'administration Eric Honegger, l'a communiqué à une séance du 20 janvier 2001, "ce n'était pas à l'ordre du jour".Le départ abrupt de Philipp Bruggisser n'était pas pas une bonne chose dans une situation de crise, "il n'a fait que renforcer les problèmes", selon M. Honegger. Mais les membres du conseil d'administration étaient "dans un dilemne": "Nous ne voulions pas désavouer M. Honegger", a déclaré Mario Corti.Avec le choix d'Eric Honegger à la tête du groupe, "j'étais soulagé", a poursuivi M. Corti: un minimum de continuité était ainsi assuré.Moins de trois mois plus tard, Eric Honegger et les autres membres du conseil d'administration donnaient leur démission, à l'exception de M. Corti, qui est "tombé des nues" en l'apprenant par téléphone. "J'estimais que malgré la pression des médias, il aurait fallu garder la tête froide", a-t-il dit.Le retrait subit, "irresponsable" de Moritz Suter, alors à la tête de SairLines (division des compagnies aériennes), a selon lui précipité la débandande du conseil d'administration. Et n'a fait à nouveau que rendre les problèmes plus aigus. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.