Swissmetal: pour Rolf Bloch, la reprise du travail est importante

RECONVILIER - Alors que les employés de Swissmetal entameront lundi leur 5e semaine de grève, les parties au conflit marquent une pause de réflexion ce week-end. Le médiateur Rolf Bloch juge importante une reprise du travail, afin de négocier sans pression."J'ai l'impression que les deux parties essaient de trouver un accord sur une interruption de la grève", a déclaré le médiateur nommé par le conseiller fédéral Joseph Deiss dans une interview publiée dans la "Basler Zeitung". "Maintenant, nous essayons d'éliminer les derniers points" faisant obstacle.Vendredi, la justice est une nouvelle fois intervenue dans la crise. Le Tribunal d'arrondissement de Moutier a interdit aux 322 grévistes de "la Boillat" et au syndicat Unia de bloquer l'accès à l'usine dès lundi. Le groupe métallurgique sis à Dornach (SO) pourrait donc tenter une 3e fois de reprendre du matériel et des produits semi-finis sur son site du Jura bernois.Reste qu'en dehors des prétoires, les parties ont aussi entamé un premier rapprochement, puisque des représentants du syndicat Unia et de la direction de Swissmetal se sont rencontrés pour la 1ère fois.Chaque camp a exprimé sa volonté de poursuivre le dialogue, a par ailleurs relevé le président d'honneur du chocolatier Camille Bloch dans une autre interview accordée au "Bund". Selon l'industriel du Jura bernois, il serait bien que le site de Reconvilier puisse poursuivre ses activités.Pour les employés de Reconvilier, l'important réside surtout dans le maintien d'une certaine indépendence et autonomie, a noté le médiateur. Une communication inadéquate a entraîné des frustrations, des incertitudes et contribué à rendre possible la grève.Les tractations reprendront lundi. Pour l'heure, la direction de Swissmetal n'a pas reconsidéré sa décision de licencier 21 cadres et 120 employés du site de Reconvilier. En l'absence des responsables, les grévistes ont jugé "impensable" de reprendre le travail.Pour certains clients, la coupe est pleine. Ils entendent demander des dommages et intérêts - plusieurs millions de francs - à Swissmetal. Une démarche qui débutera lundi. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.