Syngenta supprime 480 emplois - 50 postes sont touchés en Suisse

BâLE - Le groupe agrochimique bâlois Syngenta supprime 480 emplois dans le monde, dont 50 en Suisse. Cette restructuration intervient dans les activités de développement.Dans ce domaine, c'est le secteur tourné vers la sécurité de la fabrication des produits qui est le premier touché, a indiqué Guy Wolff, porte-parole de Syngenta. A ce titre, le laboratoire de développement de Manchester va ainsi être fermé.Ce site était tombé dans l'escarcelle de la multinationale bâloise lors de la fusion, en 2000, des activités agrochimiques de Novartis avec celles de son concurrent britannique AstraZeneca. Syngenta justifie sa restructuration par la nécessité de réduire de ses dépenses dans un marché en stagnation.Les économies attendues de ce plan atteindront les 40 millions de dollars (50,2 millions de francs). Dans le détail, la réorganisation implique la perte de 360 postes en Grande-Bretagne, 50 aux Etats-Unis et 50 en Suisse, surtout à Bâle. Trente autres postes disparaissent dans le reste du monde.La refonte, qui passe désormais par la sous-traitance des activités supprimées à l'interne, doit intervenir d'ici à 2008. M. Wolff a précisé que son groupe recourra à des mises à la retraite anticipée et à des reclassements internes, mais que des licenciements seront inévitables. Syngenta occupe quelque 2600 personnes en Suisse, sur un total de 19 000.En février dernier, la firme avait indiqué qu'elle voulait intensifier son programme de réduction des coûts d'ici à deux ans. Les économies visées étaient alors portées à 425 millions de dollars, contre 300 millions ambitionnés précédemment. Syngenta maintiendra, en dépit de ces mesures, son budget de 800 millions de dollars de recherche et développement (R&D). /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.