UBS: le président Marcel Ospel a gagné près de 24 millions en 2005

ZURICH - Marcel Ospel, président de l'UBS, a reçu une rémunération totale de 23,975 millions de francs l'an dernier. Cette somme est en hausse de 12,7% par rapport à 2004. Le Bâlois a donc empoché près de 65'700 francs par jour, samedi et dimanche compris.L'homme fort de la plus grande banque suisse a profité de l'envol de la rentabilité de son établissement (14 milliards de bénéfice net 2005, en hausse de 75% sur un an), ressort-il des explications fournies dans le rapport annuel de l'UBS.Dans le détail, le salaire de base de M. Ospel n'a toutefois pas bougé. Il est resté à 2 millions. La progression de sa rémunération totale s'explique presque exclusivement par l'octroi d'options sur des actions UBS, un droit que le président n'avait pas exercé il y a un an.Au total, l'UBS a versé 222,6 millions de francs à ses trois membres du conseil d'administration dotés de fonctions exécutives ainsi qu'aux dix personnes qui composent la direction générale, emmenée par Peter Wuffli, plus l'administrateur Alberto Togni, qui a pris sa retraite en avril 2005. Cette somme, qui intègre les options et actions, est en progression de 16,8% sur un an.Les huit autres membres du conseil d'administration se sont répartis un peu plus de 6 millions de francs, soit 5,9% de plus qu'en 2004.M. Ospel figure depuis plusieurs année parmi les patrons les mieux payés de Suisse. Chez Novartis, Daniel Vasella, président du conseil d'administration et directeur général a cette fois reçu moins que lui: 21,26 millions de francs (+2,2%). Le géant pharmaceutique a accru son résultat net de 10% l'an dernier à près de 8 milliards de francs.Franz Humer, président et directeur général de Roche, a en revanche vu sa rémunération totale baisser de 7,9% en 2005, à 14,7 milliards de francs. Contrairement à Novartis, le numéro deux de l'industrie pharmaceutique a vu son profit net régresser de 5,7% d'un an sur l'autre, à 6,7 milliards de francs.Chez Nestlé, Peter Brabeck, qui cumule également la double casquette à la tête de la multinationale, a perçu un montant total de 13,76 millions de francs l'an dernier. Ce chiffre est difficilement comparable avec l'année précédente, car le groupe vaudois n'avait pas divulgué le montant total, mais le salaire de base plus le nombre d'actions octroyées ainsi que celui des options. Le Credit Suisse n'a pas encore publié son rapport annuel. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.