USA: trois grandes entreprises suisses sont sur une liste noire

Trois grandes entreprises suisses sont publiquement clouées au pilori par la SEC, l'autorité américaine de surveillance des marchés, pour leurs activités dans les Etats tenus pour soutenir le terrorisme. Les sociétés concernées sont le Credit Suisse, ABB et Syngenta.Dans sa liste d'entreprises diffusées fin juin sur son site web, la SEC (Securities and Exchange Commission) rappelle que les autorités américaines considèrent Cuba, l'Iran, la Corée du Nord, le Soudan et la Syrie comme des "Etats voyous". Elle donne les noms d'entreprises actives dans chacun de ces pays. Le gendarme boursier de Wall Street justifie cette dénonciation publique par sa volonté de tenir les investisseurs informés des activités des entreprises dans lesquelles ils mettent leur argent.Dans un communiqué diffusé la semaine dernière, le président de la SEC, Christopher Cox, explique qu'"aucun investisseur ne devrait jamais découvrir que ses placements ou ses fonds de retraite aient indirectement servi à aider le terrorisme ou des Etats qui pratiquent le génocide".Les groupes suisses visés disent avoir pris connaissance avec surprise de leur présence sur cette liste de la SEC. Syngenta ne voit "aucune raison de changer de politique". La multinationale active dans les semences et désherbants tient en outre son engagement dans les pays concernés pour "minimes".Interrogé par l'ATS, le porte-parole du Credit Suisse, Georg Söntgerath, dit ne pas vouloir commenter l'action de la SEC. Il note toutefois que le numéro deux bancaire helvétique s'est retiré d'Etats "sensibles", comme l'Iran et Cuba, en 2005 déjà. Le Credit Suisse n'y a plus développé de nouvelles affaires, tout en se retirant progressivement des affaires déjà en cours.ABB tient la liste pour un "besoin de communication" de la SEC. Le porte-parole du géant industriel zurichois, Wolfram Eberhardt, explique que son groupe figure sur cette liste en raison de ses activités en Iran. Il ajoute que la firme donnera son point de vue aux fonds de pension qui auraient des doutes. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.