Verdict du procès Swissair: la presse belge est indignée

La presse belge s'est indignée de l'acquittement des 19 inculpés du procès Swissair. Elle s'insurge notamment contre l'ampleur des dédommagements accordés aux ex-accusés.La presse suisse a, elle, qualifié de "prévisible" ce verdict du procès. Si certains journaux parlent de scandale ou de fiasco, d'autres sont plus nuancés et dénoncent les lacunes du droit pénal."Le Matin" n'y va pas de main morte: "(...) chez nous, ce n'est toujours pas un crime d'être bête et incapable. Faire des erreurs de gestion avec la meilleure volonté du monde ne relève pas du code pénal", écrit son rédacteur en chef.La "Tribune de Genève" et "24 Heures" ne sont pas plus tendres: "Tout s'absout. Même la nullité économique!", titre leur éditorial. "Le système judiciaire helvétique est d'une indécence formidable", écrivent ces journaux, pour qui, au final, c'est "faute à pas de chance".Des deux côtés de la Sarine, la presse est presque unanime: le verdict était prévisible. "L'impuissance du dispositif légal suisse éclate une ultime fois au grand jour", résume "Le Courrier". Même écho dans "L'Express" et "L'Impartial": "Le droit pénal ne peut rien faire contre la criminalité économique."En France, où Swissair contrôlait trois compagnies (dont Air Lib) également emportées dans la débâcle, le jugement fait nettement moins de vagues. Même si Jean-Charles Corbet, l'ancien patron d'Air Lib, ex-deuxième compagnie aérienne française, répond actuellement devant la justice d'accusations de malversations.Les derniers dirigeants de Swissair risquent également un procès civil en Belgique pour répondre de la débâcle de la compagnie aérienne Sabena dans la foulée de sa maison-mère helvétique. Interrogé par plusieurs journaux, le liquidateur de Sabena, Christian Van Buggenhout, dénonce pour sa part une "farce". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.