L'UBS plonge en raison des "subprimes", mais reste dans le noir

L'UBS subit de plein fouet la crise du crédit immobilier à risque aux Etats-Unis. Le no 1 bancaire suisse va essuyer une perte de 600 à 800 millions de francs au 3e trimestre et restructurer son activité de banque d'investissement en traçant 1500 emplois.Le patron de l'UBS Marcel Rohner a résumé son propos par le mot transparence en commentant l'avertissement sur résultat lancé par la banque. Le successeur de Peter Wuffli, parti début juillet aux prémices de la crise, a mis à plat toutes les difficultés avec la divulgation des montants en jeu et des changements de tête. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.