La presse suisse ne donne pas cher de la peau du secret bancaire

La presse suisse ne donne pas cher des chances de survie du secret bancaire après l'accord entre l'UBS et les autorités américaines. Les pressions sur ce symbole de la place financière helvétique risquent de devenir intenables, prédisent plusieurs journaux.La transmission des noms de clients ayant contourné le fisc américain avec l'aide de la grande banque suisse représente un "coup de Trafalgar" pour le secret bancaire, juge "Le Temps". Ce dernier n'est plus qu'un mythe, selon le "Tages-Anzeiger". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.