Biocarburants: le président de Nestlé Peter Brabeck met en garde

L'usage accrue de matières premières alimentaires pour la production de biocarburants laisse planer un danger sur l'approvisionnement en aliments pour la population. Et le subventionner accroît les risques de pénurie, avertit le président de Nestlé Peter Brabeck."Si l'on veut couvrir 20% du besoin croissant en produits pétroliers avec des biocarburants, comme cela est prévu, il n'y aura plus rien à manger", relève Peter Brabeck dans une interview accordée à la "NZZ am Sonntag". "Accorder d'énormes subventions pour les produire est inacceptable moralement et irresponsable." /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.