Franc fort: chefs des finances des entreprises suisses pessimistes

Avec l'appréciation du franc, les chefs des finances des entreprises suisses se montrent moins optimistes quant à la situation financière de leur société et aux perspectives conjoncturelles. Selon une étude de Deloitte, toujours plus de firmes envisagent d'embaucher à l'étranger."Les plus grands groupes délocalisent", a ainsi estimé lundi à Zurich un expert financier du cabinet de conseil Deloitte, lors de la présentation de son étude trimestrielle. Quand les revenus en dollars et en euros baissent, alors que les charges sont toujours exprimées en francs, les firmes actives à l'international veulent embaucher leurs collaborateurs ailleurs. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.