La Commission européenne perquisitionne une filiale de Sandoz

La Commission européenne a procédé à des perquisitions chez des sociétés du secteur pharmaceutique, dont la filiale du géant bâlois Novartis Sandoz. Ces entreprises sont soupçonnées d'enfreindre les règles de la concurrence dans l'Union européenne (UE).Novartis a été perquisitionné dans les bureaux français de sa filiale de génériques Sandoz, a indiqué un porte-parole du groupe. "Nous allons collaborer avec la Commission européenne", a-t-il ajouté. Il n'a cependant pas voulu commenter l'ampleur des perquisitions et les reproches faits à l'encontre de Sandoz. De son côté, Roche affirme ne pas être impliqué. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.