Angela Merkel regrette le long silence de Günter Grass

BERNE - La chancelière allemande Angela Merkel a regretté que Günter Grass n'ait pas révélé plus tôt son enrôlement chez les Waffen-SS. Les aveux du Nobel de littérature sont parus dans une autobiographie la semaine dernière."Je ne suis pas étonnée que les critiques fusent après l'aveu tardif de cette donnée biographique, car Grass a toujours été prompt à prendre position sur d'autres sujets", a-t-elle remarqué. Elle s'est exprimée publiquement pour la première fois sur ce sujet qui défraie la chronique depuis plus d'une semaine en Allemagne."J'aurais souhaité que nous eussions été informés complètement sur sa biographie dès le début", a dit Angela Merkel lors de sa conférence de presse à Berlin marquant sa rentrée politique.Avec sa confession au soir de sa vie, Günter Grass s'est attiré les foudres de nombreux éditorialistes et intellectuels. Car lui-même s'érigeait en censeur d'une partie de la classe politique de la RFA d'après-guerre, dont il dénonçait le silence sur ses compromissions passées avec le nazisme.Angela Merkel, originaire de l'ex-RDA communiste, a ajouté avoir "de toute façon une opinion très différente" de celle de Grass sur l'histoire allemande, et en particulier sur la Réunification de 1990, dont elle a été une fervente partisane. Günter Grass l'avait décriée, craignant qu'elle ne mène à la résurgence d'une hégémonie allemande en Europe. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.