Appel à l'aide d'Abbas: l'UE doit donner une chance au Hamas

STRASBOURG - Mahmoud Abbas a mis en garde à Strasbourg contre un nouveau cycle de violence au Proche-Orient. Le leader palestinien a appelé à une reprise des aides financières, afin d'éviter "une catastrophe humanitaire" qui se profilerait dans les Territoires.Devant les eurodéputés, le président de l'Autorité palestinienne a affirmé qu'une intervention internationale était nécessaire pour aider Israéliens et Palestiniens à parvenir à un règlement négocié "au lieu de recourir à la politique (israélienne) de mesures unilatérales, de diktats et de négation de l'autre".Il a affirmé qu'une intervention internationale était nécessaire pour aider Israéliens et Palestiniens à parvenir à un règlement négocié "au lieu de recourir à la politique (israélienne) de mesures unilatérales, de diktats et de négation de l'autre".M. Abbas se référait au projet du Premier ministre israélien Ehud Olmert de tracer unilatéralement les frontières d'Israël avec les Palestiniens en opérant des retraits partiels en Cisjordanie et en annexant les principaux blocs de colonies."Un tel projet compromettrait un règlement basé sur deux Etats en annexant de larges secteurs des territoires palestiniens et en transformant le reste en cantons isolés, sans lien géographique", a-t-il dit. "Mettre en oeuvre ce plan anéantira tout espoir de relancer le processus de paix", a-t-il averti.Le président de l'Autorité palestinienne a dénoncé le refus d'Israël de reprendre les négociations et "la répression et l'humiliation" dont sont victimes les Palestiniens en Cisjordanie occupée.Il a affirmé que les "allégations (israéliennes) sur l'absence d'un partenaire palestinien sont sans fondement", soulignant que les négociations de paix relevaient de ses compétences et non de celles du gouvernement Hamas que l'Etat juif, l'Union européenne et les Etats-Unis considèrent comme une organisation terroriste.M. Abbas a cependant appelé à "donner une chance" au gouvernement Hamas et mis en garde contre les conséquences humanitaires de la suspension de l'aide financière directe à ce gouvernement.Lors d'une conférence de presse après son intervention, il a appelé à une rapide mise en oeuvre du mécanisme à l'étude par le Quartette - Etats-Unis, UE, Russie et ONU - pour acheminer une aide financière directe aux Palestiniens, sans passer par le gouvernement du Hamas. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.