Arrêt des combats à Nahr al-Bared, au Liban, en fin de matinée

NAHR AL BARED - Les combats entre l'armée libanaise et les islamistes du Fatah al-Islam autour du camp de réfugiés palestiniens de Nahr al-Bared, dans le nord du Liban, se sont complètement arrêtés en fin de matinée."Depuis une heure, on n'entend plus un seul tir autour du camp", a rapporté un photographe de l'AFP. Les combats avaient repris tôt ce matin, pour la troisième journée consécutive, entre l'armée libanaise et les islamistes du Fatah al-Islam autour du camp de Nahr al-Bared. Le groupuscule islamiste a promis de verser son sang jusqu'à "la dernière goutte" si l'armée poursuit ses tirs.L'arrêt des affrontements devrait permettre l'arrivée des secours et l'évacuation des blessés et des tués dans le camp. Quelque 40'000 personnes vivent dans ce camp.Au moins 20 activistes du Fatah al-Islam, 32 soldats et 27 civils ont péri depuis le début des combats aux premières heures de dimanche à Tripoli, la 2e ville du Liban, et à Nahr al-Bared. Il s'agit des combats les plus violents entre l'armée libanaise et des activistes depuis la guerre civile de 1975-1990. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.