Au moins 57 blessés dans des carambolages géants près de Bordeaux

BORDEAUX - Des carambolages impliquant environ 200 véhicules sur une autoroute du sud-ouest de la France entre Bordeaux et Bayonne ont fait 57 blessés légers. Ils sont dus à un brouillard épais, à une chaussée glissante et à un trafic soutenu.Trois accidents, deux dans le sens Bordeaux-Bayonne et un dans le sens Bayonne-Bordeaux, sont à l'origine des carambolages survenus sur l'autoroute A63 à hauteur de Cestas, a annoncé la préfecture de Gironde. Le deuxième carambolage a eu lieu alors que les automobilistes regardaient les premiers véhicules accidentés, de l'autre côté de l'autoroute.L'A3 a été fermée une bonne partie de la journée. Des déviations ont été mises en place. Les cadeaux de Noël éventrés parsemaient la chaussée, ont rapporté dans les médias des témoins. La plupart des automobilistes partaient passer le réveillon de Noël en famille.Le plan "rouge" d'organisations des secours a été déclenché pour mobiliser toute l'assistance possible (pompiers, gendarmerie, services de l'équipement, humanitaires, etc.). Environ 80 sapeurs-pompiers avec une quinzaine de véhicules, dont quatre médecins, 30 personnes du SAMU, des CRS et des personnels de la Croix rouge, ont été mobilisés. Aucun blessé grave n'est à déplorer.Le week-end de Noël, classé "orange" voire "rouge" sur les routes de France, a mal démarré. Dans la nuit, une collision d'une rare violence en plein Paris a coûté la vie à quatre jeunes, trois garçons et une fille âgés de 17 à 24 ans.Trois personnes ont en outre été tuées et cinq autres blessées lors d'une collision entre un autocar et deux voitures survenue vendredi soir dans la région parisienne, dans les Yvelines.Le gouvernement s'était félicité début décembre de la baisse continue du nombre de tués sur les routes de France, passé sous la barre des 5000 en 2005, annonçant que le score serait au moins aussi bon pour 2006. Le président Jacques Chirac a fait de la lutte contre l'insécurité routière une priorité. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.