Au moins quatorze civils tués dans des raids israliens au Liban-sud

BAALBECK - Quatorze civils ont été tués et cinq autres blessés dans des raids aériens israéliens au Liban-sud. A Beyrouth, les pays arabes se réunissent pour apporter leur soutien au pays du Cèdre, opposé à un projet de résolution franco-américain à l'ONU.Plus de mille personnes, dont au moins 928 civils et un tiers d'enfants de moins de 12 ans, ont été tuées au Liban depuis le début de l'offensive israélienne le 12 juillet, selon un bilan établi à partir de sources officielles.Au 27e jour du conflit, un bombardement mené par des chasseurs-bombardiers israéliens a détruit un immeuble de trois étages à Ghassaniyé, au sud de Saïda, chef-lieu du Liban, tuant sept de ses occupants et en blessant cinq autres, a précisé la police. Ce village avait été jusque-là épargné par les bombardements israéliens.Quatre civils ont été tués et quatre autres blessés dans un bombardement similaire à Kfar Tebnit, village au sud est de la ville de Nabatiyeh, a ajouté la police. Une femme et son enfant de trois ans ont été tués dans les décombres de leur maison à El Kfour, dans la même région.Dans l'est du Liban, deux raids ont visé la route menant au poste-frontière de Masnaa, rendue impraticable par de précédents bombardements et prise pour cible chaque fois que des habitants comblent les cratères causés par les bombes israéliennes pour pouvoir circuler, a précisé la police.Le Hezbollah a lui indiqué avoir tué avant l'aube quatre militaires israéliens dans une attaque près de Houla, au Liban-sud. Tsahal a parlé elle de cinq soldats blessés, dont un grièvement. Un soldat israélien a été tué et trois autres blessées lors de combats dans le village de Bint Jbeil, bastion du Hezbollah au sud du Liban, a-t-on appris de sources militaires."Nous sommes à présent dans un processus d'escalade. Nous allons frapper tout ce qui bouge chez le Hezbollah, mais nous allons aussi frapper des infrastructures civiles stratégiques", a déclaré un officier de haut rang.A Beyrouth, les chefs de la diplomatie des 22 pays membres de la Ligue arabe doivent se rencontrer également pour soutenir la position du Liban, qui a demandé que soit amendé le projet de résolution franco-américain au Conseil de sécurité de l'ONU. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.