Benoît XVI appelle le monde à un réveil spirituel

CITÉ DU VATICAN - Le pape Benoît XVI a appelé au réveil spirituel des hommes du 3e millénaire, dans son premier message de Noël. Les célébrations ont été dominées par des appels à la paix alors qu'un député tamoul a été tué en pleine messe au Sri Lanka. Plus de 40 000 Romains et touristes étrangers avaient bravé la pluie et le froid pour écouter le message de Benoît XVI et recevoir la bénédiction "Urbi et Orbi" ("à la ville et au monde") prononcée à midi par le pape du balcon de la basilique Saint-Pierre à l'occasion de la fête chrétienne célébrant la naissance du Christ. Benoît XVI a eu une pensée particulière pour le conflit du Proche-Orient, comme pendant la messe de minuit célébrée quelques heures plus tôt dans la basilique. Dans son homélie de la nuit, Benoît XVI avait prié "pour la paix en Terre Sainte", pour Bethléem où les chrétiens placent le lieu de la naissance du Christ. Au même instant s'achevait à Bethléem la messe de minuit célébrée dans la cathédrale de la Nativité par le patriarche latin Michel Sabbah devant le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. Dimanche midi, Benoît XVI a souligné que l'humanité devait être "unie" pour "affronter les problèmes nombreux et préoccupants du moment présent". A Bagdad, les chrétiens ont été privés de messe de minuit pour raisons de sécurité et ont célébré discrètement l'office de Noël samedi après-midi, priant "pour la paix en Irak, la paix dans le monde". Noël n'a pas connu de trêve au Sri Lanka, déchiré par des violences depuis plus de 30 ans. Un député tamoul, Joseph Pararajasingham, 71 ans, a été tué par balles en pleine messe à Batticaloa (300 km à l'est de Colombo). Au moins huit autres personnes, dont son épouse, ont été blessées. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.