Brésil: fin des mutineries dans les prisons de Sao Paulo

SAO PAULO - Toutes les mutineries déclenchées durant le week-end dans les prisons de l'Etat de Sao Paulo ont pris fin après négociation entre les autorités et les mutins. Près de 200 otages ont été libérés, sans que l'on n'ait à déplorer de nouvelles victimes.Les deux dernières rébellions ont été maîtrisées par les autorités dans la soirée de lundi, a annoncé le Secrétariat à l'administration pénitentiaire (SAP) de l'Etat de Sao Paulo.L'offensive déclenchée par le crime organisé contre la police depuis vendredi a fait 81 morts, dont 39 policiers, et 48 blessés, au cours de 180 attaques, selon le dernier bilan connu.Durant la seule journée de lundi 45 mutineries ont été contrôlées et 195 otages libérés, selon le SAP, dont dépendent 144 prisons hébergeant 125'000 détenus de l'Etat le plus riche et le plus peuplé du Brésil. La police de choc n'est pas intervenue à l'intérieur des établissements.Ces mutineries coordonnées, qui ont touché depuis vendredi jusqu'à 73 prisons sur 144, s'inscrivaient dans l'offensive lancée par l'organisation criminelle Premier Commando de la Capitale (PCC) contre la police et les autorités pénitentaires, après le transfèrement de 165 détenus vers une prison de haute sécurité.Les attaques se sont étendues dans la nuit de dimanche à lundi à des objectifs civils: 56 autobus ont été incendiés et huit agences bancaires ont essuyé des tirs. Les rébellions se sont propagées à deux établissements des Etats de Parana (sud) et quatre prisons du Mato Grosso do Sul (centre ouest) avec plus de 100 otages, selon les médias. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.