Calderon reproche aux Etats-Unis d'avoir négligé le Mexique

MERIDA - Le président Felipe Calderon a reproché à George W. Bush, en tournée en Amérique latine, d'avoir négligé le Mexique. Il a appelé son homologue américain à reprendre "le chemin de la prospérité mutuelle".Accueillant M. Bush dans une hacienda à l'extérieur de Mérida, au sud-est du Mexique, le président Calderon a rappelé les propos prononcés par George W. Bush au début de sa présidence selon lesquels les relations avec le Mexique étaient primordiales pour les Etats-Unis.M. Calderon a évoqué l'épineuse question de l'immigration, la réforme des lois américaines que M. Bush tente d'obtenir et dont l'Amérique latine suit attentivement l'évolution, et la construction d'un "mur" physique et technologique de plus de 1000 kilomètres sur les quelque 3000 kilomètres de la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique.Ce "mur" émeut considérablement le gouvernement mexicain. Les Mexicains "respectent totalement" le droit des Etats-Unis à décider de ce qui convient le mieux à leur sécurité, a dit M. Calderon. Mais, a-t-il ajouté, "on ne stoppera pas l'immigration, et certainement pas par décrets". M. Calderon a toutefois déclaré soutenir les efforts de M. Bush pour une réforme des lois migratoires.M. Bush défend depuis des mois une telle réforme. Non seulement elle renforcerait la frontière et la lutte contre l'immigration clandestine, mais elle ouvrirait aussi la voie à la régularisation provisoire d'une partie des quelque 12 millions de travailleurs étrangers clandestins aux Etats-Unis, majoritairement des Mexicains.M. Bush a pris "l'engagement de travailler" aussi dur que possible pour obtenir une telle réforme. Il clôt au Mexique une tournée de six jours en Amérique latine. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.