Canicule en Europe: fin de semaine plus fraîche attendu

PARIS - Températures tournant autour de 35 degrés, alertes à la pollution d'ozone, restrictions d'eau, navigation fluviale impossible ou incendies de forêts: l'Europe a continué de souffrir de la canicule. Une fin de semaine plus fraîche est toutefois en vue.La France a vécu sa journée la plus chaude de l'année, avec des températures pouvant atteindre les 39 degrés dans la basse vallée du Rhône, au sud-est du pays, et dépasser les 35 à Paris. Plus de la moitié des 96 départements français ont été placés en vigilance orange, correspondant au degré trois sur une échelle de quatre des phénomènes météorologiques dangereux.Quarante-trois départements ont par ailleurs pris des mesures de restriction d'eau (interdiction d'arroser les espaces verts ou de laver sa voiture). Et, selon le ministère de l'Ecologie, la sécheresse frappe 80 d'entre eux, dont 31 se trouvent "en situation préoccupante".Les autorités sanitaires françaises ont en outre fait état d'un premier bilan d'une "quarantaine de morts" pouvant être liés à la vague de chaleur, qui est entrée lundi dans sa troisième semaine. Le président Jacques Chirac a, à cet égard, pris la parole en conseil des ministres pour exhorter les pouvoirs publics à être "plus que jamais mobilisés et vigilants".Ailleurs en Europe, les maximales ont été semblables, avec 34 degrés au Danemark, où plusieurs communes ont interdit tout feu à l'air libre; 33 en Grande-Bretagne, où une alerte à la pollution a été lancée mardi pour Londres, Birmingham, Manchester et Liverpool; de 32 à 36 en Belgique, avec une accumulation d'ozone dépassant le seuil européen toléré dans l'ensemble du pays.En Italie, une alerte à la pollution par l'ozone a été lancée pour les villes de Trieste, Bolzano, Udine, Rome, Naples et Florence. La palme de l'air le plus irrespirable est revenue à Milan la semaine dernière, avec 261 microgrammes par m3.A Turin, où les températures étaient proches de 40 degrés dans la journée, un homme de 87 ans et une femme de 89 ans souffrant de graves pathologies cardiaques sont décédés de coups de chaleur. En Espagne, un neuvième décès dû à la canicule a été enregistré mardi. Une dame âgée de 83 ans est morte à Barcelone, dans le nord-est du pays. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.