Caricatures de Mahomet: au moins dix manifestants tués en Libye

TRIPOLI - Une dizaine de personnes ont été tuées vendredi devant le consulat italien de Benghazi, en Libye, lors d'une manifestation contre les caricatures de Mahomet. A l'origine d'une polémique, le ministre italien des Réformes est prêt à démissionner.Les manifestants s'en sont pris au consulat italien, seule représentation occidentale dans la ville côtière libyenne. Certains sont parvenus à y pénétrer et à y mettre le feu avant d'être repoussés.Des images diffusées par la chaîne de télévision publique montrent des lanceurs de pierres affrontant des policiers armés aux alentours du consulat italien. Elles montrent également des agents évacuant une victime et une fumée noire s'élevant d'une voiture, alors que retentissent des claquements semblables à des coups de feu.Le gouvernement libyen a évoqué "onze victimes, y compris des morts", sans plus de précisions. Il a ajouté que les manifestants ont brûlé un drapeau danois et incendié plusieurs voitures.Auteur de violentes attaques contre le monde musulman, le ministre italien des Réformes et dirigeant du mouvement populiste et xénophobe de la Ligue du Nord, Roberto Calderoli, s'est déclaré prêt à présenter sa démission, réclamée par le chef du gouvernement Silvio Berlusconi. Mais il a exigé que l'islam fasse un geste d'apaisement.M. Berlusconi a officiellement demandé dans la nuit de vendredi à samedi la démission de M. Calderoli, dont le comportement "est contraire à la position du gouvernement et de toute évidence incompatible avec un rôle institutionnel", selon un communiqué.Roberto Calderoli a multiplié ces dernières semaines les attaques contre le monde musulman. Mais la limite pour ses alliés italiens a été dépassée quand il s'est mis à arborer un T-shirt avec les caricatures controversées de Mahomet.Par ailleurs, une manifestation dans le centre du Pakistan a fait quatre blessés. Les victimes ont été touchées par des coups de feu lors d'affrontements avec la police.Les tirs ont eu lieu alors que des manifestants attaquaient des membres des forces de l'ordre à coups de pierres et tentaient de barrer une rue de la ville de Chiniot, dans la province centrale du Pendjab, a déclaré un responsable de la police locale. Il n'a pu préciser si les coups de feu étaient venus des rangs de la police ou des manifestants. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.