Caricatures de Mahomet: le Danemark tente de désamorcer la crise

COPENHAGUE - Le Danemark tente de désamorcer l'une des graves crises de son histoire contemporaine, née de la publication de 12 caricatures controversées du prophète Mahomet. Ces dessins provoquent toujours un raz-de-marée de protestations dans le monde musulman.L'Algérie et le Soudan notamment se sont joints au concert d'indignation. En outre, les ministres de l'intérieur des pays arabes ont réclamé au gouvernement danois de "sanctionner fermement" les auteurs des caricatures et demandé "que cela ne se reproduise pas". Ils étaient réunis à Tunis pour leur 23e session.La presse européenne "observe deux poids et deux mesures" car elle "craint d'être accusée d'antisémitisme, mais invoque la liberté d'expression lorsqu'elle caricature l'islam", avait jugé avant l'ouverture de la réunion le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa.Des milliers de Palestiniens ont par ailleurs participé à une manifestation de protestation organisée par le groupe radical Jihad islamique à Gaza. Une grande photo du premier ministre danois, Anders Fogh Rasmussen, a été brûlée lors de ce rassemblement devant le quartier général de l'ONU.A Copenhague, la rédaction du quotidien danois "Jyllands-Posten", qui a publié les dessins incriminés, a même été évacuée mardi en fin d'après-midi à la suite d'alertes à la bombe, a annoncé la police."Le gouvernement considère cette affaire avec profondément de gravité", a déclaré le premier ministre danois Anders Fogh Rasmussen face aux menaces contre la sécurité de ses compatriotes et aux campagnes de boycottage des produits danois. "Il y a énormément de désinformation et nos diplomates sont à pied d'oeuvre pour redresser les malentendus découverts.""J'ai personnellement un tel respect pour les croyances religieuses des gens que je n'aurais jamais pu représenter Mahomet, Jésus ou d'autres figures religieuses d'une manière qui peut être insultante envers d'autres", avait-il déclaré la veille. M. Rasmussen avait cependant rappelé que "la liberté de presse existe au Danemark où les médias sont libres et indépendants et décident seuls quelles caricatures ils veulent publier".Le chef du gouvernement danois a appelé les chefs religieux de la communauté musulmane au Danemark à prendre leurs distances par rapport au boycottage lancé contre les marchandises danoises et de toutes les actions dirigées contre le royaume. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.