Carnaval de Rio: le roi Momo reçoit les clés de la ville

RIO DE JANEIRO - Le roi Momo, symbole de toutes les folies du Carnaval de Rio, a reçu les clés symboliques de la ville pour un règne de cinq jours. Son apothéose sera constituée des défilés des écoles de samba sur le Sambodrome les nuits de dimanche et lundi.Pour sceller l'ouverture officielle de la "grande folie" qui prendra fin le mercredi des Cendres, le roi Momo s'est lancé dans une samba frénétique en brandissant sa clé, symbole d'un règne autorisant tous les excès.Le maire de Rio a dit "qu'un million de touristes" étaient attendus dans la ville. Il a souligné que si Rio a connu dernièrement des "moments difficiles" en raison de la violence, "c'est le Rio de la joie et de la paix qui doit s'affirmer pendant ce carnaval".La ville a été particulièrement traumatisée la semaine dernière par la mort brutale d'un enfant de six ans par des voleurs de voiture. Alors que la mère tentait de détacher la ceinture de sécurité de l'enfant, les voleurs ont brutalement démarré, le traînant au sol sur sept kilomètres.Ce crime barbare a provoqué un vaste mouvement d'une opinion excédée par l'escalade des violences à Rio, une des villes connaissant un des plus forts taux de morts violentes au monde.Et mercredi à l'aube, le vice-président de la célèbre école de samba Académicos de Salgueiro est mort criblé de balles. Il s'agirait d'un règlement de compte à l'occasion de rivalités entre patrons de machines-à-sous clandestines, selon la police.Le secrétariat à la sécurité publique n'a pas encore annoncé le nombre exact de policiers mobilisés pour assurer la tranquilité de "la plus grande fête de la planète", mais tous les ans le dispositif dépasse 30'000 hommes.Cette année, trois des treize écoles en compétition pour le titre de "championne du Carnaval" ont choisi d'honorer les racines africaines du Brésil: Porto da Pedra mettra en valeur les réalisations de l'Afrique du Sud post-apartheid, Salgueiro consacra son défilé aux "Candaces", la dynastie des reines africaines de l'antiquité, et Beija-Flor exaltera l'héritage génétique du Brésil et son métissage. /ATS
Partager
Link

Galerie photos liée

08.02.2016
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.