Climat: les négociations de Bangkok se sont achevées sur un succès

BANGKOK - Les spécialistes mondiaux du climat se sont accordés vendredi matin à Bangkok sur les moyens à prendre contre le réchauffement après 4 jours de négociations. Coût de la réduction du CO2, nucléaire et responsabilité des pays industrialisés ont constitué autant de points de frictions.Les quelque 400 délégués mandatés par les gouvernements de 120 pays ont adopté le texte du "résumé à l'intention des décideurs", synthèse consensuelle en une vingtaine de pages de ce 3e volet du rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec), portant sur "les mesures d'atténuation"."C'est terminé. Le rapport est accepté. L'adoption formelle aura lieu vendredi matin", a déclaré à l'AFP Marc Gillet, chef de la délégation française.Au cours des quatre jours de négociations, la question des coûts des mesures à prendre pour lutter contre l'effet de serre a suscité des frictions entre les pays représentés. Selon plusieurs scénarios présentés dans un projet de résumé, il en coûterait entre 0,2% et 3% du Produit intérieur brut mondial (PIB) à l'horizon 2030 pour stabiliser les émissions de gaz à effet de serre.Parmi les autres points de friction a figuré le rappel par les pays en développement de la responsabilité historique des nations industrialisées dans les émissions mondiales de CO2 et le nucléaire."Nous avons eu une très longue discussion sur le nucléaire. Il y a des pays qui y sont farouchement opposés et cela ne leur plaît pas trop qu'on dise que le nucléaire est une des options pour lutter contre le changement climatique", a indiqué Renaud Crassous, qui fait partie de la délégation française.En marge de la conférence, le WWF a accusé les Etats-Unis, premier émetteur de gaz à effet de serre, d'être le "principal coupable" du réchauffement. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.