Condi Rice au Proche-Orient pour relancer le processus de paix

TEL-AVIV - Arrivée en Israël pour relancer le processus de paix, Condi Rice est restée prudente au sujet d'un futur gouvernement palestinien. Son homologue israélienne Tzipi Livni a jugé que le cabinet envisagé ne correspond pas aux exigences internationales."Nous attendrons que les positions du gouvernement palestinien soient connues, avant de nous prononcer", a déclaré la secrétaire d'Etat américaine à l'issue d'entretiens à Jérusalem avec la cheffe de la diplomatie israélienne Tzipi Livni."Nous sommes à un moment compliqué, entre l'annonce de la formation d'un gouvernement (palestinien d'union) et sa formation effective (...) J'attends de vérifier et d'explorer l'horizon politique" avec le Premier ministre israélien Ehud Olmert et le président palestinien Mahmoud Abbas lundi, a-t-elle ajouté, faisant référence à la réunion tripartite de lundi.Mme Livni a affirmé pour sa part que l'accord conclu le 8 février à La Mecque, sur la création d'un gouvernement palestinien d'union entre le Fatah de M. Abbas et le parti islamiste Hamas "ne répond pas à l'attente de la communauté internationale".Les propos de Mme Livni marquent un durcissement de la position officielle israélienne face à l'accord. Ehud Olmert avait déclaré cette semaine qu'Israël ne rejetait pas mais n'acceptait pas non plus cet accord.Dimanche, Mme Rice devait s'entretenir séparément avec M. Abbas et M. Olmert, avant leur rencontre tripartite le lendemain dans la ville sainte.Mme Rice entend notamment proposer de discuter des contours d'un futur Etat palestinien, un sujet qui n'a jamais été évoqué à un haut niveau depuis que l'ancien président Bill Clinton avait réuni les deux parties à Camp David en 2000. Ces négociations avaient finalement échoué.La présidence palestinienne a appelé Américains et Israéliens à renouer les contacts et reprendre les aides financières directes aux Palestiniens, à la suite d'une rencontre à Ramallah entre le secrétaire d'Etat adjoint américain David Welch et M. Abbas.A Gaza, le Premier ministre sortant Ismaïl Haniyeh, qui doit diriger le nouveau cabinet, a entamé des consultations pour mettre en place ce gouvernement. Ce dernier sera composé de neuf ministres du Hamas et six du Fatah, ainsi que de personnalités indépendantes et de membres d'autres partis. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.