Cyclone aux Philippines: au moins 500 morts dans une coulée de boue

MANILLE - Près de 500 personnes, selon la Croix-Rouge, ont été tuées ou portées disparues à la suite d'une gigantesque coulée de boue et de cendres volcaniques aux Philippines. Plusieurs villages de l'est du pays ont été balayés par les élélments naturels.Le typhon, qui développait des vents pouvant atteindre 150 km/h, a frappé Albay dans la nuit de jeudi à vendredi, provoquant des pluies diluviennes. Dans cette région située sur le flanc du volcan Mayon, les précipitations se sont mêlées aux cendres volcaniques, déclenchant une coulée de boue qui a enseveli jusqu'au toit de nombreuses habitations, ont indiqué des témoins.Le travail des secouristes était ralenti par la coupure de l'électricité, des lignes téléphoniques et de l'eau courante à travers la plus grande partie de la péninsule de Bicol, où se trouve le volcan, situé à 350 km au sud-est de la capitale Manille.Les routes étaient également impraticables en raison des inondations et de l'éboulement de roches provoquées par le typhon. Le responsable provincial des opérations de secours, Cedric Daep, a indiqué que 108 corps avaient été sortis du torrent de boue qui a enseveli de nombreuses maisons dans les villages de Daraga, Busay et Santo Domingo.Le bilan pourrait s'alourdir, a-t-il lui aussi averti, tandis que des informations non confirmées de la presse locale évoquaient des centaines de disparus, en particulier dans le village de Padang. Le maire de Daraga, Jerry Jucian, a lui aussi fait part de "nombreux disparus". Près de 14'000 personnes avaient été évacuées dans la région de Bicol à l'approche du cyclone.Roel Ilarena, un habitant du village de Padang, estimait que 500 personnes pourraient avoir été ensevelies. L'armée attendait une amélioration des conditions météos pour faire décoller ses hélicoptères.La présidente Gloria Arroyo a ordonné à l'armée de lancer une opération de secours "massive" qui concernera l'ensemble du pays où des milliers de personnes sont encore réfugiées dans des centres d'évacuation. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.