Début de la campagne électorale palestinienne

GAZA - La campagne électorale pour les législatives du 25 janvier a démarré dans des territoires palestiniens, avec la promesse des principaux mouvements de lutter contre la corruption. Mais les appels au report du scrutin se sont succédés ces derniers jours. Le Fatah, parti du président palestinien Mahmoud Abbas, a lancé sa campagne devant la tombe de Yasser Arafat, symbole de la lutte palestinienne. Dans une brève allocution, le directeur de campagne du Fatah, le vice-premier ministre Nabil Chaath, a affirmé que son mouvement s'efforcerait de jeter les bases du futur Etat palestinien. Le mouvement islamiste Hamas, qui participe aux élections législatives pour la première fois, a pour sa part mis en garde contre tout report des législatives, en lançant sa campagne devant un autre lieu symbolique: la maison du fondateur du mouvement, Ahmad Yassine, assassiné par Israël en 2004. Le Front populaire de libération de la Palestine a aussi donné le coup d'envoi de sa campagne. Son chef Ahmad Saadat l'a lancée dans une conférence de presse donnée de sa prison à Jéricho en Cisjordanie. La police israélienne a en outre empêché la députée palestinienne, Hanane Achrawi, de faire campagne à Jérusalem-Est. Des gardes-frontières l'ont empêchée de placer une banderole devant la porte de Damas, l'une des entrées de la ville. M. Abbas a prévenu lundi que si Israël empêchait les opérations de vote à Jérusalem-Est, l'Autorité palestinienne repousserait les élections. Sur le front israélien, les quatre ministres issus du Likoud vont démissionner dimanche prochain du gouvernement d'Ariel Sharon, a annoncé le chef du parti de la droite israélienne Benjamin Netanyahu. Le parti veut se concentrer sur la campagne pour les législatives du 28 mars. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.