Début du procès de l'ex-président libérien Charles Taylor

LA HAYE - Le procès pour crimes de guerre de Charles Taylor, ex-président libérien accusé de soutien aux rebelles ayant martyrisé des civils en Sierra Leone dans les années 90, débute. Il est le premier chef d'Etat africain jugé par un tribunal international.Taylor doit répondre de 11 chefs d'inculpation de crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Selon l'acte d'accusation, il contrôlait des rebelles au Sierra Leone qui ont tué et mutilé des civils, contraint des femmes à l'esclavage sexuel et recruté ou forcé des enfants à s'enrôler comme soldats.L'accusé est considéré comme la figure centrale dans les guerres civiles qui ont ravagé le Libéria et la Sierra Leone entre 1989 et 2003 et fait près de 400'000 morts. L'accusation compte présenter 150 témoins.Agé de 59 ans, Charles Taylor est emprisonné depuis un an au Centre de détention de Scheveningen, en banlieue de La Haye, où était également détenu l'ancien président yougoslave Slobodan Milosevic jugé par le Tribunal pénal international (TPI) pour l'ex-Yougoslavie /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.