Des milliers de Moscovites rendent hommage à Anna Politkovskaïa

MOSCOU - Des milliers de Moscovites ont rendu un dernier hommage à Moscou à la journaliste d'opposition Anna Politkovskaïa, assassinée samedi. Le président Vladimir Poutine a lui déploré froidement le meurtre d'une "femme" à l'influence "minime" en Russie."Il s'agit d'un crime horrible, épouvantable par sa crauté et il ne doit pas rester impuni", a-t-il dit au cours de sa première déclaration publique sur le sujet lors d'une visite officielle à Dresde, en Allemagne."Oui, effectivement, cette journaliste a été une critique acerbe du pouvoir russe (...) Mais sa capacité d'influence sur la vie politique du pays, en Russie, était extrêmement insignifiante", a-t-il déclaré."Ce meurtre cause, à la Russie et à la République de Tchétchénie dont elle s'occupait ces derniers temps dans ses activités professionnelles, plus de dégâts et de dommages que ses publications", a-t-il encore dit.A Moscou, journalistes, défenseurs des droits de l'homme et simples citoyens sont venus se recueillir au cimetière Troïekourovskoe, beaucoup d'entre eux craignant qu'en enterrant la journaliste, ils ne fassent aussi le deuil de la presse libre et indépendante."C'est l'enterrement de toute une époque", a déploré Rena Lesnevskaïa, ancienne directrice de la chaîne de télévision REN-TV, une des dernières chaînes privées avec une relative liberté de ton."On vit tous avec un bâillon sur la bouche", a-t-elle ajouté faisant référence à la mise au pas des chaînes de télévision et de nombreux quotidiens par le Kremlin depuis l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine en mars 2000.Plusieurs ambassadeurs, dont ceux des Etats-Unis, de Suède et de Norvège, étaient présents, alors que les autorités russes avaient dépêché Vladimir Loukine, le représentant de Vladimir Poutine pour les droits de l'homme et un vice-ministre de la culture.Ailleurs en Russie, des rassemblements ont eu lieu à Saint-Pétersbourg et à Ekaterinbourg (Oural), de même qu'en Ukraine d'où étaient originaires les parents d'Anna Politkovskaïa.Par ailleurs, l'Union russe des journalistes a demandé dans une lettre ouverte au président Poutine qu'il s'implique personnellement dans l'enquête pour retrouver et traduire en justice les commanditaires et les exécutants de l'assassinat. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.