Des milliers de personnes aux obsèques d'un jeune chiite à Beyrouth

BERNE - Plusieurs milliers de personnes, réclamant la chute du gouvernement Siniora, se sont rassemblées dans la banlieue sud chiite de Beyrouth. Elles doivent participer aux obsèques d'un jeune chiite de 20 ans tué dans des affrontements dimanche."Mort à Siniora", criait la foule en défilant derrière le cercueil sur une avenue menant au cimetière de Rawdat Ash-Shahidain, où devait être enterré le jeune homme. Ahmad Mahmoud, un sympathisant du mouvement chiite Amal, avait été tué dans des affrontements qui ont éclaté dimanche soir dans des quartiers à majorité sunnite proches du centre de Beyrouth, en marge du sit-in organisé par l'opposition pour réclamer la démission du gouvernement Siniora.Ces incidents ont été suivis par d'autres affrontements dans la nuit de lundi à mardi, faisant ressurgir le spectre des violences entre communautés qui avaient fait plonger le pays dans la guerre civile entre 1975 et 1990.Un haut dignitaire religieux chiite, Sheikh Abdel Amir Qabalan, a lancé un appel au calme et à l'unité avant les obsèques. "Nous offrons ce martyr comme un sacrifice pour l'unité nationale du Liban", a-t-il dit."Nous refusons qu'il y ait des différences entre sunnites et chiites et entre musulmans et chrétiens", "il est interdit aux chiites de tuer des sunnites, aux sunnites de tuer des chiites, aux chrétiens de tuer des musulmans et vice-versa", a-t-il lancé. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.