Donald Rumsfeld fait ses adieux au Pentagone

WASHINGTON (ATS/AFP) - Donald Rumsfeld, après six ans de gestion à la tête du Pentagone, a fait vendredi à Washington ses adieux aux militaires et à leur commandant en chef, le président George W. Bush. Son action était controversée, notamment en Irak.Une parade militaire a été organisée devant l'entrée du Pentagone. Donald Rumsfeld, 74 ans, a démissionné de son poste au lendemain des élections parlementaires du 7 novembre, perdues par le parti républicain du président Bush.De nombreux observateurs ont estimé que les électeurs avaient voulu sanctionner l'enlisement américain en Irak. "Il est évident qu'il va y avoir un certain changement", a indiqué le porte-parole de la Maison Blanche, Tony Snow.Donald Rumsfeld est remplacé à partir de lundi par Robert Gates, un ancien directeur de la CIA, rapidement qualifié par les médias américains d'anti-Rumsfeld pour sa franchise sur la situation en Irak."Nous ne sommes pas en train de gagner", a-t-il admis récemment, une déclaration qui contraste avec celles de M. Rumsfeld, souvent accusé de nier la réalité. Robert Gates sera chargé d'appliquer la nouvelle stratégie sur l'Irak à laquelle le président Bush réfléchit et qu'il doit annoncer en janvier.M. Rumsfeld avait pris la tête du département de la Défense en janvier 2001 avec pour mission de transformer l'armée américaine et de la rendre plus réduite, plus souple et mieux adaptée aux défis de l'après-guerre froide.Il s'était retrouvé sur le devant de la scène après les attentats du 11 septembre 2001 contre New York et Washington, puis en menant deux guerres, en Afghanistan en 2001 et en Irak en 2003, reléguant dans l'ombre le secrétaire d'Etat de l'époque Colin Powell.Mais sa réputation a commencé à être sérieusement entamée par le scandale en 2004 des sévices infligés à des Irakiens par des militaires américains à la prison d'Abou Ghraib, près de Bagdad.Avec la dégradation de la situation en Irak, sa gestion à poigne, son comportement jugé arrogant et ses choix controversés ont suscité de plus en plus de critiques à l'extérieur et même au sein de l'armée américaine. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.