Ehud Olmert prépare sa coalition après la victoire de Kadima

JéRUSALEM - Ehud Olmert se préparait à entamer des consultations pour former le prochain gouvernement en Israël. Son parti, Kadima, a gagné les élections législatives de la veille, infligeant au parti de droite Likoud une cuisante défaite.Le président Moshé Katsav entamera dès dimanche ses consultations avec les chefs des partis représentés à la nouvelle Chambre pour désigner le candidat le plus apte à former le prochain cabinet, a indiqué la présidence israélienne.M. Olmert a d'ores et déjà mis en place des équipes pour commencer les consultations en vue d'une coalition qui s'emploierait à fixer les frontières définitives orientales de l'Etat juif.Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a pour sa part appelé le prochain gouvernement israélien à une "paix négociée", le jour même où les membres du cabinet formé par le mouvement radical Hamas prêtaient serment devant lui.Dans son discours de victoire, M. Olmert est revenu sur le thème central de sa campagne: la séparation d'avec les Palestiniens. Mais il a laissé la porte ouverte à des négociations pour aboutir à la paix. "Je suis prêt à renoncer au rêve d'un Grand Israël. Nous sommes prêts à évacuer des juifs qui vivent dans des implantations pour vous permettre de réaliser votre rêve d'avoir un Etat.""Mais vous devez renoncer à votre rêve de destruction", a-t-il averti. "Si les Palestiniens acceptent d'agir en ce sens, nous nous assiérons avec eux à la table des négociations afin de créer une nouvelle réalité dans la région." "S'ils ne le font pas, nous prendrons notre destin entre nos mains et agirons sans l'accord des Palestiniens."Après dépouillement de 99% des bulletins, Kadima remporte 21,8% des voix et le parti travailliste d'Amir Peretz 15,1%, a indiqué la Commission électorale centrale israélienne. Le scrutin a consacré l'effondrement du Likoud (droite), opposé à toute concession territoriale: il n'a récolté que 8,9% des voix.Kadima obtient 28 sièges sur les 120 que compte la Knesset (parlement), les travaillistes 20, le parti orthodoxe sépharade Shass 13, le parti russophone d'extrême droite Israël Beiteinou 12 et le Likoud 11. Le taux de participation (63,2%) est le plus bas de l'histoire d'Israël. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.