Européens et Africains signent un pacte sur l'immigration illégale

BERNE - L'Europe et l'Afrique occidentale ont scellé à Rabat un partenariat inédit, mais encore flou sur sa mise en oeuvre et son financement. Son objectif: tenter d'endiguer les déferlements désespérés d'émigrants africains aux portes sud de l'Europe.Les ministres de 57 pays devaient clôturer la Conférence euro-africaine sur la migration et le développement par l'adoption sans surprise d'un "Plan d'action", comprenant en réalité 62 recommandations alliant aspects sécuritaires et de développement, et d'une déclaration politique.Au-delà de ce catalogue de bonnes intentions censé "répondre à l'urgence" et à l'émotion née des drames de l'immigration clandestine dans les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla au nord du Maroc, et aux Canaries, on retiendra surtout la portée symbolique de cette conférence inédite.C'est la première fois en effet que les chefs de la diplomatie et ministres de l'Intérieur des pays africains d'origine et de transit de l'immigration et des pays d'accueil européens tentaient d'apporter une réponse commune à un phénomène socialement et politiquement explosif sur les deux continents.Au chapitre répressif, le Plan d'action de Rabat préconise en particulier la "mise en place, dans le respect de la dignité et des droits fondamentaux des personnes, de systèmes efficaces de réadmission dans l'ensemble des pays concernés" des émigrants entrés irrégulièrement en Europe.Ce volet sécuritaire est contrebalancé par l'engagement peu concret des pays européens de contribuer au développement des pays situés sur "la route de l'immigration clandestine", afin d'y fixer les candidats potentiels à "l'Eldorado européen".La conférence n'a pas convaincu les ONG marocaines de défense des droits humains et les clandestins africains au Maroc. Ceux-ci ont dénoncé son "approche sécuritaire" et "l'hypocrisie" de ses plaidoyers pour le développement lors d'un sit-in symbolique devant le Parlement marocain. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.