Explosion dans une mine de Pologne: bilan définitif de 23 morts

VARSOVIE - Aucun des 23 mineurs piégés dans une mine du sud de la Pologne après un coup de grisou survenu mardi n'a survécu, a annoncé le porte-parole de la compagnie minière. Il s'agit de la catastrophe minière la plus meurtrière en Pologne depuis 1979."Nous avons retrouvé les corps des 23 hommes. Tout laisse penser qu'ils sont morts dans l'explosion", a indiqué le porte-parole de la compagnie minière KW, propriétaire de la mine. Depuis mardi, les sauveteurs s'affairaient pour retrouver les mineurs pris au piège à plus de 1000 mètres de profondeur dans la mine Halemba de Ruda Slaska, à 300 km au sud-ouest de Varsovie."Nous sommes allés à la recherche de nos collègues, mais depuis le début, notre espoir de retrouver quelqu'un vivant était quasi-inexistant", a déclaré le chef de l'équipe de sauveteurs, Jan Gaura, devant les journalistes et les familles des victimes qui s'étaient rassemblées devant le puits.Les mineurs, âgés de 21 à 59 ans étaient employés pour la plupart par une société externe. Ils étaient chargés d'effectuer des travaux de clôture d'une galerie dont l'accès était interdit depuis un accident survenu au mois de mars. Ils devaient en évacuer tout le matériel lourd.Le président Lech Kaczynski, qui s'est rendu sur place mercredi après avoir annulé des visites en Géorgie et en Roumanie, a annoncé l'ouverture d'une enquête. Il a dit posséder certaines informations laissant penser que certains des mineurs avaient peu d'expérience et n'étaient pas sufisamment qualifiés.Il devrait décréter dans la journée trois jours de deuil national, a déclaré un membre de son cabinet. Le président polonais a par ailleurs promis une aide financière aux familles des victimes.Selon l'agence de presse PAP, il s'agit du plus grave incident survenu dans une mine en Pologne depuis 1979 où un coup de grisou dans une autre mine située dans la région industrielle de Silésie avait provoqué la mort de 34 personnes.Exploitée depuis 1957, la mine d'Halemba est l'une des plus anciennes encore en activité en Pologne. En 1990, 19 mineurs avaient péri dans le même puits et dans les mêmes circonstances.L'industrie minière polonaise, contrôlée par l'Etat, a souffert pendant des années de sous-investissement. Les incidents dans les mines ont fait plus de 150 morts au cours des trente dernières années, selon PAP. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.