Fin de la conférence sur les armes inhumaines

BERNE - La conférence d'examen de la Convention de l'ONU sur les armes classiques dites inhumaines a pris fin sur un constat de divergences. Plusieurs pays ont refusé de commencer des négociations sur un traité sur l'utilisation des sous-munitions.Alors que 30 pays, dont la Suisse, se sont déclarés en faveur de négociations, l'Australie, la Chine, l'Inde, le Japon, le Pakistan, la Russie, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis ont refusé de donner un tel mandat à la conférence. La conférence a néanmoins décidé de poursuivre les discussions sur les armes à sous-munitions lors d'une réunion d'experts en juin, a annoncé le président de la réunion, l'ambassadeur de France François Rivasseau."Cette décision ne préjuge pas du résultat des discussions", a-t-il précisé, en ajoutant qu'en juin, les représentants des 100 Etats parties à la Convention tiendront compte des conclusions de la réunion d'experts que le CICR veut organiser en mars.Les Etats favorables à un nouveau traité ainsi que les ONG ont estimé que c'est insuffisant. La Norvège a ainsi pris l'initiative, parallèlement, de lancer un processus de négociation sur les armes à sous-munitions.Le ministre norvégien des Affaires étrangères Jonas Gahr Store a annoncé l'organisation d'une conférence internationale, à Oslo, "pour démarrer un processus vers une interdiction des armes à sous-munitions qui ont des conséquences humanitaires inacceptables". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.