Flash Airlines: l'Egypte met en avant une défaillance technique

LE CAIRE - L'Egypte a conclu à une défaillance technique et à la "désorientation spatiale" du pilote pour expliquer le crash le 3 janvier 2004 du Boeing 737 de Flash Airlines, près de Charm el-Cheikh. L'accident avait fait 148 morts, dont 134 Français.Le chef des enquêteurs égyptiens, Chaker Qelada qui a présenté les conclusions de ce rapport final a estimé que le pilote automatique de l'appareil n'avait pas fonctionné, et que le pilote avait été victime de "désorientation spatiale".Selon lui, l'enquête menée par le bureau de l'aviation civile égyptienne ne permet pas de conclure à une "cause unique". Il a, par ailleurs, souligné que l'équipage avait tout fait, sans succès, pour redresser le Boeing qui virait à droite quand il était censé basculer sur l'aile gauche. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.