France: les "jurys citoyens" enflamment le deuxième débat télévisé

PARIS - Les trois présidentiables socialistes se sont vivement opposés lors de leur 2ème débat télévisé de la campagne interne. La proposition de Ségolène Royal de créer des "jurys de citoyens" pour évaluer l'action des élus était au centre des discussions.Loin des échanges courtois de mardi dernier, Laurent Fabius et Dominique Strauss-Kahn se sont élevés avec des mots très forts contre cette mesure que la présidente de Poitou-Charentes a de nouveau défendu bec et ongles.Premier à prendre la parole en vertu d'un tirage au sort, Laurent Fabius a appelé les socialistes à "ne pas épouser une espèce de populisme qui serait extrêmement dangereux et qui ferait le lit de l'extrême-droite"."Je ne fait pas partie de ceux qui pensent qu'on peut bâtir une société sur la suspicion généralisée", a renchéri Dominique Strauss-Kahn."Si nous nous engageons dans cette voie qui oppose tout le monde à tout le monde, nous verrons sous nos yeux la France se défaire", a averti l'ancien ministre de l'economie.Les "jurys de citoyens" sont l'une des réponses à la crise politique et morale que traverse la France, a répliqué Ségolène Royal, élevant la voix et proposant même d'ouvrir le conseil des ministres au public."Si l'on pense que tout va bien et qu'il faut continuer comme ça et bien continuons! Mais moi je pense que tout ne va pas bien (...) Non tout ne va pas bien!", a insisté la présidente de Poitou-Charentes."Je ne veux pas à nouveau revivre le 21 avril" 2002, et l'élimination du candidat socialiste au premier tour de la présidentielle, a-t-elle poursuivi, évoquant des "pans entiers" de l'électorat, notamment les classes populaires, qui "sont exclus de la politique".Six grands thèmes ont été abordés: éducation, immigration, laïcité et discrimination, sécurité et justice, institutions, inégalités territoriales et famille.Le prochain débat télévisé, consacré aux questions internationales et européennes, est programmé le mardi 7 novembre. Les militants socialistes choisiront entre les trois candidats le 16 novembre. Un éventuel second tour est prévu le 23 novembre.Le premier tour de l'élection présidentielle se déroulera le dimanche 22 avril 2007. Le second tour aura lieu le 6 mai, a déclaré Nicolas Sarkozy en conseil des ministres. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.