Grève des transports à New York: 3ème jour de difficultés en vue

NEW YORK - Les New-Yorkais s'apprêtaient à affronter une troisième journée de grève des bus et des métros. Trois dirigeants syndicaux doivent parallèlement passer devant un juge après le dépôt d'une plainte par la municipalité. Les trois leaders du Syndicat des travailleurs des transports (TWU) risquent une peine de prison pour refus de mettre un terme au mouvement, illégal selon une loi interdisant tout débrayage dans le secteur public. Mais le syndicat a affirmé mercredi que seul le retrait préalable du plan de la direction pour les retraites permettrait un arrêt de la grève. Cette condition semble cependant incompatible avec la position de l'Autorité des transports métropolitains (MTA) et des pouvoirs publics, qui exigent au contraire une reprise du travail avant tout retour aux discussions. Peter Kalikow, président de la MTA, a qualifié mercredi de "scandaleuse" la requête du TWU. Mercredi soir, à l'heure de pointe, Manhattan s'est retrouvée engorgée par des flots de voitures, klaxonnant et roulant pare-choc contre pare-choc. Des foules d'usagers devaient longuement patienter pour prendre les trains de banlieue, fonctionnant eux normalement. Sur le pont de Brooklyn, les New-Yorkais ont aussi pris le chemin du retour, montrant bien souvent un visage épuisé. Mark Justh, banquier de 40 ans, est lui rentré en joggant. "Je viens du haut de Manhattan, le trafic était bloqué sur 40 rues, il y a un sentiment d'impuissance... Je vais quasiment plus vite que cette ambulance avec son gyrophare là-bas". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.